Zones vulnérables : STOP à l’inexplicable et à l’inacceptable !

5 septembre 2014
Frsea

Sans concertation préalable avec la profession agricole, l’Etat a proposé fin juillet à la commission européenne une nouvelle extension des zones vulnérables aux pollutions azotées diffuses d’origine agricole : 1 635 communes supplémentaires (+86 % !) se trouvent ainsi classées, et ce sans aucun fondement scientifique.
Trop, c’est trop ! Ce projet est inexplicable et inacceptable !

La FRSEA Aquitaine et JA Aquitaine soutiennent l’action de ce jour des responsables professionnels de Midi-Pyrénées pour dénoncer ce dialogue de sourds entre la profession et l’Etat.

Ce sujet des zones vulnérables a d’ailleurs été au cœur de la rentrée syndicale de la FRSEA Aquitaine en présence d’Alain Rousset. Face aux non-sens tant agronomiques qu’économiques, la FRSEA Aquitaine a ainsi interpellé le Président des Régions de France afin de lui demander tout son soutien pour que les discussions sur les cahiers des charges des 5ème Programmes d’Actions Régionaux soient réouvertes. Il est urgent – il en va de l’avenir de nos territoires ! – que la problématique Nitrates soit abordée différemment. Sur chaque territoire, en fonction du contexte, il faut pouvoir adapter ce programme pour ne pas tomber dans des absurdités et des aberrations ! Les agriculteurs ne travaillent pas avec un calendrier établi dans des bureaux parisiens, mais avec la météo : il est temps de refaire confiance au bon sens paysan !

La colère des responsables agricoles que nous sommes doit être entendue comme une alerte.
L’avenir de l’agriculture, et notamment de l’élevage, est menacé par ces nouvelles contraintes réglementaires, et ce ne sera pas sans conséquence sur l’emploi et la vitalité de nos territoires ruraux !