Des réponses concrètes, claires et applicables immédiatement !

31 octobre 2014
20141030_104650

Lors du Conseil d’administration de la FRSEA Aquitaine de ce 30 octobre à Cudos, en présence de Daniel Prieur, Secrétaire général adjoint de la FNSEA, les crises que subit l’agriculture ont été au cœur des débats. Crise économique dont les amplitudes et les fréquences n’ont jamais été aussi importantes. Crise morale face à des attaques incessantes et insupportables sur notre façon de faire et sur notre façon d’être. Crise éthique qui touche notre fierté d’être paysan et laisse un sentiment de déclassement.

Le 5 novembre, face au désarroi des agriculteurs, qui n’en peuvent plus d’être systématiquement remis en cause dans leur travail, toutes les FDSEA d’Aquitaine répondront à l’appel à mobilisation national lancé par la FNSEA et JA : partout en Aquitaine, des actions seront conduites par les agriculteurs pour dénoncer les contraintes quotidiennes qui leur sont imposées, les empêchant d’exercer leur métier. En fin de journée, une délégation de la FRSEA sera reçue par le Préfet Delpuech.

Ce jour-là, la profession agricole attend fermement des réponses immédiates sur les huit revendications transmises au Gouvernement pour permettre aux hommes et aux femmes qui font vivre l’agriculture de passer le cap. Huit revendications qui sont des mesures de bon sens, mais qui seront le signe d’un engagement fort pour donner un avenir à la filière agricole française (qui occupe, avec son amont et son aval, 3,5 millions d’actifs, soit près de 14 % de l’emploi en France). Huit mesures qui donnent un élan et qui permettent à la France d’avoir un discours lisible sur ses ambitions agricoles. Huit raisons de nous faire confiance pour le redressement productif de la France.

Il est grand temps de sortir des simples déclarations d’intention !